banniere

20 Sep 16

L'histoire:" A Hawkins, en 1983 dans l'Indiana. Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d'amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre "11" sur son poignet et au crâne rasé et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…"

 

Pour les fans de séries comme moi, je pense avoir trouvé LA série de l'année (oui je sais j'y vais fort). Cela fait longtemps que je n'ai pas été aussi emballée. L'histoire est très bien écrite et pour preuve; dès le premier épisode on est dedans et on veut savoir (c'est rare moi il m'en faut toujours deux ou trois). 

 

Il faut dire que la série est bourrée de références (X-files, les Goonies, E.T.). Un vrai bon dans les années 80 et tout ce qui va avec look, musique, émissions télé etc...Une époque que la trentenaire que je suis adore. C'est bien ce qui m'a plu, le soucis du détail (aucun faux pas). 

 

On ajoute à ça un bon casting avec un groupe d'enfants aux têtes improbables qui mènent l'histoire de façon remarquable. Mais aussi le retour de Winona Ryder (on se souvient toutes et tous de Winona) que l'on retrouve ici, dans le rôle d'une mère de famille paumée (retour gagnant). Il y a de nombreux autres rôles très attachants. 

 

Pour l'instant il existe une saison de huit épisodes mais la suite a été commandée (ouf on est sauvé). Une série à regarder dans le noir total en mangeant du pop corn ou un petit bout de cake à la banane version light (avec deux fois moins de sucre). 

 

Bon visionnage!

 

Georges et Fannie.

 

 

 

Mardi
17 Juillet
2018

St Charlotte
Total des visites : 29969
Visites Aujourd'hui : 3
Utilisateurs en ligne : 1
Comme un oiseau dans le ciel,
Maître de l'espace,
il m'en a fallu du temps pour pouvoir trouver ma place

Ophélie Winter